RDC. Wilungula C. et E. de Merode convoqués au Parquet général de Kin/Gombe.

RDC. Wilungula C. et E. de Merode convoqués au Parquet général de Kin/Gombe.

(Ishango. E. de Merode et C. Wilungula à la clôture de la formation des rangers. Archives Les Coulisses).

Ce vendredi 30 avril 2021, Pasteur Cosma Wilungula et Emmanuel de Merode, respectivement Directeur général de l’Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et Directeur provincial du Parc national des Virunga (PNVi) seront entendus par le magistrat du Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/ Gombe pour des allégations graves portées contre eux par l’ONG Dynamique Impunité Zéro. L’invitation RI 8644/PG023/a/MIL du 15 avril 2021 envoyée au Directeur Emmanuel de Merode pour « communication » circule sur les réseaux sociaux. Selon l’article du journal en ligne 7 sur 7.CD signé par son correspondant à Goma, Glody Murhabazi, l’ONG Dynamique Impunité Zéro a porté plainte à charge des incriminés pour ces trois infractions qualifiées : Détournement de près de 46 millions d’euros de deniers publics, blanchiment d’argent et financement du terrorisme dans l’est de la RDC. Selon le même journal, ladite plainte est le résultat d’une enquête menée par Dynamique Impunité Zéro portant sur la « Nébuleuse Virunga » sur financement de l’Union européenne. Sans chercher à polémiquer et en attendant l’aboutissement de l’affaire, l’on est en droit de se poser trois petites questions. Primo, pourquoi (si cela est vrai) l’Union européenne qui a diligenté l’enquête ne se saisit pas du dossier et traduire Emmanuel de Merode devant la justice en Belgique et préfère la justice congolaise ? Secundo, si détournement des fonds il y a, pourquoi l’Union européenne n’a-t-elle pas auditer les comptes ? N’a-t-elle pas trouver un bureau d’audit digne qu’elle a préféré confier le dossier à DIZ ? Tertio, s’agissant du terrorisme, Dynamique Impunité Zéro parle de la complicité des eco gardes avec les rebelles ADF. Sauf erreur de notre part, jamais on n’a entendu par le passé Dynamique Impunité Zéro qui travaille avec le député Mbenze Yotama Mbusa relever la présence des terroristes ou qualifier les ADF de mouvement terroriste. S’il s’agit de l’affaire des munitions saisies dernièrement au camp Cdo général Chicko à Beni, alors il y a lieu de douter du sérieux des enquêtes. Parce que non seulement l’infraction est individuelle mais encore le dossier se trouve devant la justice militaire. S’il a des éléments autres que ceux détenus par l’Auditorat militaire, Dynamique impunité Zéro ferait mieux de les verser à l’Auditorat en se constituant partie civile. Enfin, on s’étonne de l’agitation observée dans le comportement de Grace Thiunza qui appelle les gens à descendre vendredi au Parquet général de la Gombe. Dans quel objectif ? Ne fait-il pas confiance en la justice ou veut-il faire pression sur le Parquet général ? Sans anticiper sur le dénouement de l’action judiciaire, DIZ doit savoir que porter plainte ne signifie pas avoir raison. Attention au retour de la manivelle avec une action reconventionnelle.

Combat entre des dinosaures belges autour de l’eau ?

Le Nord-Kivu, contrairement à ce que l’on peut penser, a pour première et grande richesse l’eau de ses nombreuses rivières dotées des chutes capables de produire du courant électrique. Belges et Italiens l’avaient bien compris avant ceux qui récoltent du coltan. Et depuis, des milliardaires européens particulièrement Belges se livrent un combat de dinosaures par notables, députés et villageois interposés, manipulés par certains qui tiennent à être seuls promoteurs des projets de développement tournant autour des barrages à ériger. Depuis 2013 que Virunga Sprl a pensé, dans une approche d’une conservation participative, avec comme moteur de développement des projets tournant autour de l’électricité à mettre à disposition de la population, Emmanuel de Merode est bousculé de partout. Virunga Sprl serait-il victime de son macro projet de 100 mégawatts dont 32 Mwatts sont déjà effectifs à Mateba (15 Mwatts), Ivingu (15 Mwatts) et Mutwanga (2 Mwatts) et de 27 à 30 Mwatts sont en cours des travaux démarrés à Rwakuba ? L’électricité, on le sait, est à la base du développement. 100 Mwatts à la disposition de la population, c’est la colonne vertébrale d’un développement durable de toute la province que les ennemis juré tentent de saboter. Il est aussi victime de son intention de nettoyer le PNVi des groupes armés et du commerce de la braise. Les ennemis de la conservation de la nature et ceux qui jurent sur la mort du PNVi ne manquent pas d’imaginations. Des plaintes sont déposées fréquemment en justice contre le PNVi comme celle contre les éléphants pour coups et blessures volontaires aggravés. Pour le reste, tournons les yeux vers le Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe pour en savoir plus. Et exigeons que justice soit faite.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Lauréat du Prix Abraham 2006 pour la Conservation de la Nature

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *