RDC. Nord-Kivu et Ituri. Les FARDC présentent le bilan à mi-parcours de l’État de siège.

RDC. Nord-Kivu et Ituri. Les FARDC présentent le bilan à mi-parcours de l’État de siège.

(Goma. Conférence de presse. Au centre, le ministre Patrick Muyaya entouré du Lt-gén. Constant Ndima, Goupro et Gén-Maj. L.-R. Kasonga, Porte-parole des FARDC).

49 combattants jihadistes MTM neutralisés à partir des corps vus au sol, 10 combattants capturés, 85 collaborateurs interpellés et du matériel de guerre récupéré dont 32 armes et munitions de tout calibre, 6 véhicules et 10 motos arraisonnés. Tel le bilan présenté devant la presse de Goma conjointement par le général-major Léon- Richard Kasonga, le ministre de la Communication Patrick Muyaya et le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima. Sur le plan opérationnel, les forces loyalistes ont réussi à occuper et à contrôler des sanctuaires les plus importants des jihadistes MTM. A considérer ce butin, l’on peut déjà se faire une idée de l’identité de l’ennemi et de sa stratégie d’action. Les FARDC font face à des jihadistes de Madina At Tauheed Wal Muwahedeen (MTM) affiliés à l’État islamique. Ils mènent une guerre asymétrique. Ce qui explique qu’ils évitent les affrontements optant pour des attaques punitives et barbares sur la population qu’ils accusent de les avoir trahis et de collaborer avec les Forces armées de la RDC, l’ armée nationale. Les FARDC ont réussi en outre à déloger l’ennemi des sites d’accueil et de formation des recrues comme Mapobu, Halungupa, Mamove, Lahe à partir desquels l’ennemi ventilait leur déploiement. Bien plus, Kididiwe, Kasinga, Totolito, l’axe Mbau-Kamango, Mamudjoma servant de site stratégique de fabrication des bombes artisanales sont passés sous contrôle des formes loyalistes. A mi-parcours de l’État de siège, le bilan est flatteur et encourageant. Madina, centre d’endoctrinement comme Mayangose et/ou Mugahalika (Mwalika) sont désormais sous contrôle des FARDC. A Mughalika et à Mayangose, les cultivateurs ont repris leurs champs au grand dam des MTM. Plusieurs leaders des jihadistes MTM ont été neutralisés y compris leurs béquilles. 4 chefs des milices maï-maï ont sollicité leur reddition. Dans la province de l’Ituri, les forces loyalistes ont mis les bouchées double dans la traque des jihadistes MTM et des groupes armés locaux. Mélangeant le bâton et la carotte, les nouvelles autorités ont réussi à convaincre du bien-fondé de la paix. C’est ainsi qu’un Acte d’engagement a été signé par les chefs de chefferies dans les territoires de Djugu et Irumu à soutenir les forces loyalistes et à sensibiliser leurs enfants à se désolidariser des forces négatives. D’autre part, l’on observe la réduction du banditisme urbain dans la ville de Bunia. Comme l’a souligné le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole des FARDC, l’État de siège institué par le Chef de l’État dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri poursuit deux objectifs, à savoir restaurer l’autorité de l’État par la neutralisation des forces négatives et leurs supplétifs locaux et instaurer la paix, gage de cohésion et de concorde entre les enfants d’un même pays. Ce qui explique les efforts et les moyes pour rendre les Routes (RN) nationales 4 et 27 fréquentables et sécurisantes pour la libre circulation des personnes et de leurs biens et la relance du commerce. Déjà palpable dans les localités de Fataki, Alaa, Nizi, Libi, Sambuku, etc.

Dans ses efforts inlassables de donner la paix et la sécurité aux Congolais, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi vient de doter les FARDC au front d’une nouvelle logistique. En effet, jeudi 1er juillet 2021, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima a réceptionné un lot important du matériel militaire : des jeeps montées de canons de type 14.5 mm pour l’artillerie anti-aérienne et des canons de type belge et chinois. Les jihadistes MTM, dans leur stratégie de terreur, lancent des attaques en désordre sur la population civile innocente afin de la contraindre à ne pas collaborer avec son armée. Déterminées, les FARDC réadaptent quotidiennement leur stratégie pour neutraliser complètement les jihadistes MTM. La population doit continuer à soutenir son armée et à lui faire confiance. Elle est l’un des éléments clé dans la victoire contre les terroristes islamistes MTM.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *