RDC. MTM/E.I. : inepties et phantasmes !

RDC. MTM/E.I. : inepties et phantasmes !

(Madina, QG des MTM. Le général Bauma, assisté des colonels Muhima et Chirimwami, présente les effets islamistes aux officiers ougandais. Archives Les Coulisses).

La semaine qui vient de s’écouler a été marquée par le tsunami dans le monde des chercheurs et des experts autoproclamés sur la RDC ; tsunami provoqué par la déclaration de reconnaissance des Etats-Unis de l’affiliation des jihadistes MTM à DAECH. J’en retiens trois (3). D’abord le Dialogue entre Congolais (DEC) de la radio Okapi du jeudi 11 mars 2021. Tous les invités portaient le même nom, à savoir Muhindo. L’on ne peut que s’étonner du choix des débatteurs même si tout choix est subjectif. La radio Okapi qui nous avait accompagné dans la vulgarisation de nos investigations nous a complètement oublié. On ne peut pas aussi s’étonner que lors de cette émission/DEC, personne n’ait évoqué ni le nom moins encore les livres de Nicaise Kibel’Bel Oka. Les nombreux auditeurs de la radio Okapi auraient aimé entendre en rediffusion une de nombreuses interviews accordées au journaliste Nicaise Kibel’Bel Oka sur le dossier du terrorisme islamiste des ADF. C’est là que nous devrions regarder dans le rétroviseur pour soutenir même en pensée la journaliste Gisèle Kaj dont le seul tort avait été de relayer deux pages du livre sur le terrorisme des ADF/MTM. Le 2ème élément est le rapport des chercheurs de l’université George Washington en partenariat avec Bridgeway Foundation. Ce rapport se vante d’avoir décelé le lien des ADF avec DAECH. Vendredi 12 mars, le président provincial de JED nous invite à assister à la présentation dudit rapport. Deux choses retiennent notre attention. D’abord, JED n’a toujours pas dénoncé les menaces contre la journaliste Gisèle Kaj. De deux, le président commet un crime de lèse-majesté. Le conférencier est un « ancien » confrère de la radio Okapi au micro de qui Kibel’Bel Oka expliquait en son temps le lien ADF/MTM -État islamique. Et donc, il n’y avait rien de nouveau sous le soleil. Le monde à l’envers, c’est lui maintenant qui explique le lien entre MTM et État islamique sans citer un seul instant le nom ou les publications de Nicaise Kibel’Bel Oka. A-t-on déjà vu un cardinal assister à la messe d’un curé (fut-il de Cucugnan) ? C’est le curé qui doit assister à la messe dite par le cardinal et non l’inverse. Troisième élément. Lorsqu’on parcourt tous les rapports et écrits sur la prétendue nouvelle trouvaille, aucun expert et/ou chercheur occidental autoproclamé « spécialiste » de la RDC ne fait référence aux écrits et livres du journaliste Nicaise Kibel’Bel Oka. Les experts et chercheurs spécialistes de la RDC veulent et tiennent à récupérer à leur compte les joies et les peines de l’investigation d’un Congolais. Ils sont tellement jaloux qu’ils oublient les notions d’honnêteté dans la recherche. Devant le silence et l’attentisme des Congolais, leurs universités vont mettre des moyens financiers colossaux pour vendre la thèse et chercher à effacer celui qu’ils ont attaqué et vilipendé pendant des années.

Mais le tsunami a aussi produit des inepties incroyables. Certains caciques du Grand Nord soutenant la thèse des FARDC et des Rwandais qui tuent à Beni s’en sont pris avec virulence aux Etats-Unis et les accusent de vouloir s’emparer de leur pétrole (du Ruwenzori). . Désormais, la fortune bâtie sur le prétendu génocide des Nande leur échappe. L’ expert de Lyon a même prétendu que dans Madina chez les ADF, Jamil Mukulu pratique l’œcuménisme et tolère toutes les religions. » Certes la bêtise est bavarde mais l’exposer au public est pire. Les ADF n’existent pas. Ceux qui tuent à Beni sont les jihadistes de Madina at Tauheed wal Muwahedeen (MTM), descendants des la secte Tabliq d’origine indo-pakistanise. Tabliq s’est donné pour mission la recherche des brebis égarées (qui sont des musulmans qui ne respectent pas le Coran et sunna) et la conversion par l’épée des Kafri. Toute recrue volontaire ou forcée qui arrive dans le campement des islamistes MTM reçoit un nom musulman. La première de choses c’est la conversion obligatoire à l’islam. (Kozanga koyeba…). Les Tabliq sont comme les Salafistes. Il ne peut y avoir d’ œcuménisme là bas. De deux, aussitôt devenu l’épicentre de l’État islamique en Afrique centrale (IS-CAP), ceux qu’on désigne abusivement par ADF ont pris une appellation conforme à l’islam : Madina at Tauheed wal Muwahedeen, en sigle MTM, qui littéralement se traduit par « les Moudjahidin /combattants de la ville sainte de Médine » mais idéologiquement MTM se fonde sur le 1er de 5 piliers de l’islam, unicité de Dieu, résumé en cette phrase : « La illah il Allah- Muhammad rassoul Allah – Il n’y a de Dieu qu’Allah et Muhammad est son Prophète ». Et le choix du nom Madina, QG des ADF, perdu en plein parc national des Virunga/Nord dans le Ruwenzori répond de cette utopie du wahhabisme diffus de faire oublier le corps, l’objet, l’espace, la beauté qui représente le monde des mécréants. Les inepties, on les a encore entendues quand un élu de Beni déclare sur Télé 50 que le général Bauma a été contraint (par qui?) de retirer toutes les troupes au front alors qu’il ne restait qu’une poignée d’ADF à exterminer. Phantasme doublé de paranoïa. Le jour où le peuple apprendra que, pour des raisons de réconciliation, Joseph Kabila, Mbusa Nyamwisi et le général Mundos se sont retrouvés pour une paix de braves, il faudrait organiser une marche de colère et porter le deuil pour toutes les victimes civiles et militaires tombées à Beni dans la barbarie des islamistes de MTM. Ils doivent nous dire ce qui les a liés et qui les divise depuis 2014. Car, si nous continuons à observer des experts et spécialistes qui avaient accusé les FARDC d’être derrière les massacres de Beni changer de position sans explication et sans présenter des excuses aux FARDC, nous serons surpris un jour que le pays nous échappe totalement.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *