RDC. Les Évêques supplient : »Arrêtez de tuer vos frères » et appellent à la prise de conscience.

RDC. Les Évêques supplient : »Arrêtez de tuer vos frères » et appellent à la prise de conscience.

( Les Évêques catholiques de la RDC. Archives, photo tierce)

Les Évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo, CENCO, ont rendu leur message après le douloureux pèlerinage d’une délégation des Évêques de l’ACEAC et de la CENCO du 14 au 26 janvier 2021 dans les diocèses de Goma, Butembo-Beni et Bunia. C’est une lecture sans complaisance, lucide et précise empreinte de compassion et d’amour sur la situation qui cause mort, désolation, déplacements des populations que les Évêques de la CENCO envoient au peuple congolais mais surtout aux dirigeants du pays. Le Président de la république, Chef de l’État et Commandant suprême des FARDC et de la PNC est interpellé comme primus inter pares, y compris le gouvernement mais également aux FARDC.

« Arrêtez de tuer vos frères ». Ces 5 mots sonnent comme une exhortation mais également un impératif moral à tous ceux qui, de loin comme de près, ont choisi la sale besogne de verser le sang de leurs frères, de leurs semblables. Dans cette lumière qui les a conduits à comprendre le désordres des êtres et des choses dans cette région, les Évêques épinglent le danger de la balkanisation à travers les conflits inter-communautaires, l’occupation des terres, l’exploitation illégale des ressources naturelles, l’enrichissement sans cause, l’infiltration des services de défense et sécurité, l’absence de l’autorité de l’État. Conséquence : l’essaimage des populations étrangères venues du Rwanda ( Banabwisha) et de l’Ouganda (Bakonzo), les groupes armés qui ne disent pas clairement ce qu’ils veulent et pourquoi ils tuent leurs semblables mais surtout cette islamisation forcée avec la présence du mouvement jihadiste MTM.

Un message pareil, dont la clarté et la lucidité sautent aux yeux, est interdit aux profanes de le commenter. Les Évêques doivent exiger que ce message soit lu dans toutes les paroisses. Il dit tout, distribuant avec une souffrance pleine de générosité les cartons rouges : Chef de l’État, Gouvernement, MONUSCO, FARDC, etc. Parce qu’il montre aux Congolais le danger de la déliquescence du pays, de son démembrement et appelle à soutenir l’armée nationale, les FARDC, sans laquelle la RDC va disparaître, ce message mérité d’être enseigné à tous sans distinction de foi ni d’idéologie. C’est enfin à un appel pédagogique à nous évaluer, à évaluer notre rôle : Parlement, Gouvernement, Cours et Tribunaux, FARDC, PNC, MONUSCO, Leaders communautaires et religieux.

« Arrêtez de tuer vos frères. » Ces 5 mots rappelant Caïn, nous touche au plus profond de nos cœurs, nous les hommes sur terre appelés à nous aimer parce que créés à la ressemblance de Dieu. Le sang de ton frère crie vers moi du sol. Que ceux qui se sont évertués à distribuer la mort gratuitement puissent entendre ce chant et arrêter de verser le sang de leurs frères. Enfin, dans ce tableau triste peint avec le cœur en larmes, les Évêques catholiques appellent le peuple de Dieu en RDC à l’unité. Merci aux Bons pasteurs.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *