RDC/État de siège. Justin Mukanya, AT de Rutshuru, croupit à Munzenze pour un crime imaginaire.

RDC/État de siège. Justin Mukanya, AT de Rutshuru, croupit à Munzenze pour un crime imaginaire.

Goma/RDC. Justin Mukanya Kasombo, Administrateur du territoire de Rutshuru jusqu’à à la proclamation de l’État de siège, croupit à la prison provinciale de Munzenze à Goma depuis le 3 juin 2021. Il est accusé de détournement de l’aide de la Fondation Denise Nyakeru aux sinistrés de l’éruption volcanique de Goma ayant trouvé refuge à Rutshuru centre et à Kiwanja. Ce qui s’apparente à un règlement de comptes. Arrêté à Rutshuru où il attendait de procéder à la remise-reprise, il est depuis transféré à Goma en attente de son jugement.

Que s’était-il passé réellement ?

Le 1er juin 2021, une délégation en provenance de Kinshasa débarque à Rutshuru centre avec des vivres et produits de première nécessité, don de la Fondation Denise Nyakeru aux sinistrés de l’éruption volcanique. La first Lady, dans sa générosité, tient à soulager tant soit peu les compatriotes ayant fui les laves du volcan. Quatre véhicules chargés des vivres arrivent à Rutshuru. Les délégués venus de Kinshasa et de Goma pour cette fin contactent l’Administrateur du territoire, représentant de l’État sur place. Les vivres constitués de la farine, du riz, jus, biscuit et autres sont en vrac, disposés en désordre au point qu’il est difficile de les inventorier. L’AT Justin Mukanya Kasombo exige le bordereau pour accuser réception desdits vivres. La réponse est claire et sonne comme un couperet : « Nous n’avons pas assez de temps pour inventorier les vivres. Prenez-les dans l’état où ils se trouvent. Bien plus, les véhicules ont été loués. Nous devons les libérer pour ne pas payer des frais supplémentaires.» C’est dans ces conditions que l’AT Justin Mukanya Kasombo, la mort dans l’âme, accepte de réceptionner les vivres qui seront à la base de son actuel calvaire. Les 4 véhicules transportant les vivres sont déchargés et le contenu entreposé au stade de Rutshuru dans les tentes montées par la MONUSCO. Faisant face à deux genres de pression qui ne disent pas leur nom, d’une part, la délégation venue de Kinshasa et Goma, escortée par des éléments de la Garde républicaine qui insiste sur le délai de location des véhicules et, d’autre part, la pression des sinistrés qui ne peuvent pas attendre les formalités pour accéder à l’aide de la Première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi. L’infortuné AT de Rutshuru n’a pas d’autre choix que de s’exécuter. En bon responsable, il met les vivres à la disposition de la commission constituée sur place. Les bénéficiaires sinistrés sont dans des familles d’accueil et répertoriés sur deux sites, Rutshuru et Kiwanja. Dès que commence la distribution des vivres aux bénéficiaires, les membres de la commission à travers leur superviseur soulèvent le problème de leur rémunération, demandant aussi une ration alimentaire pour chacun. En responsable et représentant de l’État, Justin Mukanya Kasombo les exhorte à servir d’abord les bénéficiaires sinistrés et que leur problème sera traité à la fin. Il regagne son bureau, toujours à l’attente de son remplaçant. Le lendemain matin, l’Administrateur du territoire est surpris d’apprendre que les membres de la commission ont détourné des vivres. La Police nationale, alertée par la LUCHA, retrouve le petit véhicule pris en location pour transporter des vivres de Rutshuru vers Kiwanja avec des vivres chez un certain Moustapha. Ce dernier déclare que c’est Mme Clémence qui avait fait garder ces vivres chez lui. La LUCHA monte sur ses chevaux et met le détournement sur le compte de l’Administrateur du territoire. Il est aussitôt interpellé et conduit à Goma, manu militari, jusqu’à la prison de Munzenze. Il y demeure toujours en attente de son jugement.

On déplore cette façon de procéder qui met un fonctionnaire de l’État dans des conditions inhumaines pour des faits bénins auxquels il semble étranger. On ne devrait pas salir le nom de la Première dame pour se régler des comptes.

Pour rappel, Justin Mukanya Kasombo a été tour à tour Administrateur du territoire de Masisi (2006-2008), de Beni (2008-2011) et de Rutshuru ( 2011 jusqu’à la proclamation de l’État de siège). C’est un fonctionnaire de l’administration du territoire qui a l’expérience des conflits dans le Nord-Kivu et dont la lecture pourrait être utile aux nouvelles autorités de l’État de siège. Voilà des personnes ressources qui peuvent contribuer à la réussite de la vision du Chef de l’État à ramener la paix dans le Nord-Kivu. En attendant son procès, ne peut-il pas bénéficier d’une mise en liberté provisoire ? Qu’on s’y intéresse.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Les Coulisses

2 commentaires sur “RDC/État de siège. Justin Mukanya, AT de Rutshuru, croupit à Munzenze pour un crime imaginaire.

  1. This is really fascinating, You are an excessively
    skilled blogger. I’ve joined your feed and stay up for in quest of more of your great post.
    Additionally, I have shared your site in my social networks

  2. Hey there! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that would be okay.

    I’m undoubtedly enjoying your blog and look forward tto new posts.

    Take a look aat my web site – buzzinbiz.com (Chu)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *