RDC/Covid-19. Faire le bon choix de vaccin pour la santé de la population.

RDC/Covid-19. Faire le bon choix de vaccin pour la santé de la population.

(Goma. Le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita reçoit sa dose du vaccin AstraZeneca. Photo Archives).

Plus de trente (30) mille cas de la Covid-19 recensés sur toute l’étendue du territoire national à la date du 18 mai 2021. La République démocratique du Congo a débuté la campagne de vaccination de sa population le 19 avril 2021. Ce jour-là, pour donner l’exemple, le ministre de la Santé de la RDC, le personnel médical et les diplomates accrédités à Kinshasa ont reçu la première dose de vaccin AstraZeneca dans des établissements médicaux de la capitale. Au Nord-Kivu qui bat le record de cas après Kinshasa (2.749 cas recensés pour le Nord-Kivu contre 21.208 pour Kinshasa), le gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita a reçu aussi le vaccin avant de céder son fauteuil aux nouvelles autorités militaires dans le cas de l’État de siège décrété sur sa province. Depuis le 5 mai 2021, le personnel de la Mission des Nations-unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) a été soumis à la vaccination contre la Covid-19. Et ce, grâce au premier lot de 1, 3 million de doses d’AstraZeneca reçu par le gouvernement de la RDC à travers le programme COVAX soutenu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Bien que la vaccination de la population contre le Coronavirus en RDC soit volontaire, le ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo (qui a reçu le premier la dose de AstraZeneca) a donné de l’assurance sur le vaccin AstraZeneca car testé. AstraZeneca plc est une multinationale pharmaceutique et biotechnologique anglo-suédoise qui propose une gamme de produits contre les principales maladies dans des domaines comme l’oncologie, le cardiovasculaire, l’infection, la respiration et l’inflammation. Pour mettre fin à la polémique suscitée à l’époque sur le vaccin contre la Covid-19, les autorités de la RDC ont rassuré sur le choix opéré : « AstraZeneca a été choisi en raison de sa disponibilité et des recommandations de l’OMS ». Cette assurance valait la peine pour lever le doute sur toute la désinformation et l’intoxication de la population. D’autres vaccins ont fait la une de l’actualité. Selon des sources fiables, La Russie a, par exemple, proposé à plusieurs reprises au gouvernement de la RDC d’acheter un vaccin de sa propre production appelé SPOUTNIK V. La RDC a décliné l’offre pour la simple et bonne raison que les données cliniques sur l’efficacité et l’innocuité de ce vaccin russe ne répondraient pas aux exigences nécessaires car n’ayant pas fait l’objet d’un cycle complet d’essais cliniques. Bien que la vaccination contre la Covid-19 avec SPOUTNIK V avait débuté en Russie et dans certains pays européens. A cause de décès enregistrés après avoir reçu la dose russe, des pays comme le Brésil, la Slovaquie, la Hongrie, la république Tchèque ont annoncé qu’ils abandonnaient les contrats d’achat de vaccin russe signés avec la fédération de Russie. Grave, le Premier ministre slovaque a officiellement démissionné en raison de pressions exercées sur lui et des tentatives de conclure des accords secrets sur l’achat du vaccin russe SPOUTNIK V. D’autre part, le vice-ministre des Affaires étrangères de la Lituanie a accusé la Russie d’essayer délibérément de saper la crédibilité d’autres vaccins Covid-19 plus efficaces de fabrication occidentale pour promouvoir et vendre son vaccin russe non testé dans le monde entier. Selon le gouvernement américain et de nombreux experts internationaux indépendants, la Russie a lancé une campagne de désinformation à grande échelle visant à saper la confiance dans des vaccins plus efficaces et éprouvés comme MODERNA et PFIZER.

Devant de telles incertitudes, le gouvernement congolais doit prendre la bonne décision et faire le bon choix uniquement sur des vaccins testés et approuvés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) contre la Covid-19. Ce qui garantira une vaccination sûre de la population congolaise et améliorera la situation contre une nouvelle propagation du Coronavirus en RDC.

Mathias Ikem

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *