RDC/Beni. Chitenji, une casque bleue (FIB) malawite tuée par les islamistes ADF.

RDC/Beni. Chitenji, une casque bleue (FIB) malawite tuée par les islamistes ADF.

Chitenji Kamanga (28 ans), caporal des Forces de Défenses du Malawi opérant en mission des Nations-unies à Beni (FIB/MONUSCO), a été tuée à Makisabo aux alentours de 13 heures lundi 10 mai 2021 dans une attaque revendiquée par les islamistes de Madina at Tauheed Wal Muwahedeen (MTM). La caporal Chitenji Kamanga assurait la garde du camp lorsque les islamistes Mtm ont lancé l’assaut. Touchée à l’épaule gauche et acheminée urgemment à l’h$opital, elle n’a pas survécu à ses blessures. Cette attaque a été revendiquée par les islmaistes de MTM dans un communiqué libellé : « Avec succès d’Allah le Miséricordieux , le Dieu Tout puissant, les soldats du califat ont pris pour cible un véhicule 4X4 transportant des membres des forces croisées kényanes, somaliennes et congolaises sur la route Kasindi-Beni dans le village Makisabo avec une lance roquette. Ce qui l’ a endommagé et a causé la mort et les blessures à ses occupants. Allah merci. » Cette attaque allonge la liste des casques bleu tués en opération en RDC spécialement contre les jihadistes MTM. Elle montre, si besoin en était encore, que ceux qu’on appelle abusivement « rebelles ougandais de l’ADF » sont des terroristes MTM qui ont fait allégeance à l’État islamique (IS-CAP) et qu’il faille les traiter avec sérieux et sévérité dans leur nature. Ces derniers temps, les MTM ont multiplié des incursions et attaques en secteur de Ruwenzori notamment à Kilya dans le groupement Malambo. Un peu plus tôt, 6 civils et un élément FARDC ont été massacrés dans deux embuscades leur tendues par les jihadistes MTM. Ces actes terroristes répondent d’une certaine motivation religieuse sur base d’une terreur sacrée. Il faut des réponses musclées et adaptées si l’on tient à neutraliser ces combattants MTM. Bien plus, l’heure n’est plus à la diabolisation. Les FARDC et les casques bleus doivent se tenir la main dans la main et combattre avec la dernière énergie sinon, l’on continuera à compter les morts parmi la population civile et les militaires et des incendies des habitations. La Rédaction du journal Les Coulisses présente ses condoléances à la FIB/MONUSCO.

Les Coulisses

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *