Nicaise Kibel’Bel présente son livre en visioconférence du forum virtuel de Mémoires du Congo.

Nicaise Kibel’Bel présente son livre en visioconférence du forum virtuel de Mémoires du Congo.

Invité du jour au forum virtuel de Mémoires du Congo, le journaliste Nicaise Kibel’Bel Oka a présenté le 4 décembre 2020, en visioconférence sa dernière publication au titre révélateur de ce qui se trame sur la RDC. Ce, devant un parterre de membres du Forum ( au total 19+1) dont Alain Bomboko, G. Bosteels, Thierry Claeys Bouuaert, D. Depreter, A. Deville, G. Dierckens, A. Filée, M.Georges, F. Hessel, T. Liénart, E. Loeckx , Fr. Moehler, J. Nyssens, A. Schorochoff, R. Van Michel, J. Ver Boven, Général Vervoort, N. Watteyn, M. Weber.

Nicaise Kibel’bel Oka, ce journaliste d’investigation, couvrant principalement la région des Grands Lacs africains, vient de publier aux Éditions Scribe/ Bruxelles son 7ème livre intitulé « Balkanisation de la RDC ? Mythes et réalités ». Il y démontre que, depuis des années, la prolifération des groupes armés dans l’Est de la RDC ont empêché l’ensemble du Congo de jouer pleinement son rôle au plan mondial. Certains seraient tentés de craindre de ce fait que le phénomène de balkanisation ne nuise à l’évolution harmonieuse de la RDC. Dans son ouvrage, Nicaise Kibel’Bel Oka encourage les Congolais à favoriser une meilleure prise de conscience de cette situation afin de préserver l’héritage légué. Selon son analyse, nombreux sont les éléments permettant d’envisager l’émergence d’une solution stable et durable dans la région. Il en appelle pour ce faire à un véritable sursaut et à une mobilisation de toutes les bonnes volontés. Il dit s’adresser à tout public depuis les intellectuels, l’élite, les étudiants, les enseignants et tous ceux qui peuvent, d’une manière ou d’une autre, contribuer à l’unité de ce pays qui peine à se relever. Il appelle aussi le peuple à barrer la route aux vendeurs d’illusions, aux seigneurs de guerre communautaires qui font le jeu de l’ennemi du Congo. On notera par ailleurs que l’auteur est « Lauréat du prix africain 2009 de la Liberté de la Presse décerné par CNN », et qu’il a été proclamé parmi les 100 héros de l’information au monde en 2014 par Reporters sans Frontières/France » (source www.editions-scribe.com). Plusieurs questions émanant de l’assemblée permettent alors à l’auteur de compléter son exposé en dialoguant sur les sujets évoqués : plutôt que « Balkanisation » ne pourrait-on utiliser le mot « Rwandisation ? Ne faut-il pas que fin soit mise aux interventions armées de l’ONU ? Qu’en est-il de l’état des aéroports construits sous la présidence de Mobutu ? L’opinion publique locale n’est-elle pas majoritairement en faveur d’un vivre ensemble ? A. Schorochoff remercie notre invité d’avoir parlé de la fierté d’être Congolais. Telles étaient d’ailleurs, dès les débuts, les vues de Léopold II. Cette opinion est également commentée par J. Nyssens qui rappelle la volonté initiale du roi de mettre fin à l’esclavagisme et de favoriser l’unité du pays. Le journaliste Nicaise Kibel’Bel Oka a répondu à toutes ces questions avec aisance à la satisfaction des membres du forum en insistant sur le fait que cette question de la convoitise du Congo n’est pas née aujourd’hui. Ce, depuis Berlin. Revenant sur l’unité du Congo, il a aussi fait savoir que Léopold II qui y tenait tant avait construit des Belbases depuis la Tanzanie pour que le Congo soit un véritable moteur de développement et un carrefour au cœur de l’Afrique. Ce Congo tel que voulu par Léopold II a grandement besoin des infrastructures modernes et adaptés à son immensité pour sceller cette unité nationale, ce vivre-ensemble dont rêve tout Congolais afin de faire échec aux apôtres de la balkanisation. Le forum qui a eu lieu le 4 décembre 2020 a été conduit par Marc Georges.

Mémoires du Congo/Les Coulisses.

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *