Le major Mak Hazukay recommande: « Balkanisation de la RDC? Mythes et réalités. »

Le major Mak Hazukay recommande: « Balkanisation de la RDC? Mythes et réalités. »

Ce livre, que j’ai dévoré en une semaine, est formidable. Pour avoir vécu, à un moment de ma vie où le devoir m’avait appelé, un drame que vivent les populations de la région des Grands Lacs africains, singulièrement celles du Grand Nord, je comprends parfaitement l’agitation polémique qui naît à chaque parution d’un ouvrage, au sujet des origines et de l’identité des auteurs de cette tragédie. La question que l’on doit se poser est : « Devrions-nous continuer à laisser des étrangers traiter des questions de l’insécurité dont nous sommes les premières victimes ? » De la diversité de réflexions jaillira la lumière. Nos querelles fratricides dédouanent davantage les criminels qui ensanglantent notre pays dans sa partie est, au vu et au su de tout le monde.

Les velléités sécessionnistes qui secouent la RDC depuis son accession à la souveraineté internationale risquent de se réaliser si nous continuons à aborder la question avec légèreté. Le salut de notre pays réside dans l’union des filles et fils, animés d’un patriotisme inconditionnel à l’instar de celui dont l’armée nationale, symbole de l’unité nationale, incarne depuis 1960.

S’agissant de l’ADF/MTM, je pense qu’il faut dépassionner le débat. Le qualificatif de terrorisme attribué à cette organisation n’est pas choisi de gaieté de cœur. Le vœu des intégristes islamistes d’installer un califat dans la région de Beni est réel et doit être pris au sérieux. Les ramifications et les connivences des combattants de l’ADF/MTM avec d’autres organisations terroristes et des personnes non autrement identifiées sont possibles et doivent attirer l’attention de la communauté tant nationale qu’internationale. Car, il est démontré que toutes les menaces qui proviennent de loin se greffent souvent sur les dissidences locales pour s »enraciner et s’épanouir. Mon expérience personnelle au front Sukola I m’a donné cette conviction. Dès lors que le débat est scientifique, nous devons éviter des attaques personnelles qui risquent de nous fragiliser face aux enjeux de l’heure. C’est aussi le jeu de l’ennemi : diviser pour régner.

Ces 274 pages, sur la Balkanisation de la RDC, mêlant mythes et réalités, que j’ai eues le bonheur de parcourir contiennent des données et des alertes qui exigent d’être capitalisées pour que demain les mythes d’aujourd’hui ne deviennent pas des réalités. De la même manière que nous (FARDC) livrons cette guerre de l’est et soutenons tous ceux qui prennent le risque de réfléchir à haute voix sur l’épineuse question relative à l’insécurité dans la cette région, accompagnant pour ainsi dire les forces de défense et de sécurité de notre pays, nous vous encourageons, cher confrère Nicaise, à faire encore plus pour le grand bien de notre cher et beau pays. Courage et merci pour cet ouvrage riche de la première à la dernière page, et qu’il faut relire deux ou trois fois. Nous serons toujours ensemble.

Mak Hazukay Mongba

Major FARDC, ancien Porte-parole de Sukola I.

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *