Julien PALUKU, encore et toujours un espoir pour le Nord-Kivu

Julien PALUKU, encore et toujours un espoir pour le Nord-Kivu

La visite de travail des Ministres Julien Paluku et Justin Kalumba suscite de l’espoir. Quand on porte le nom de Julien Paluku Kahongya, impossible d’ y échapper ? La preuve en a été donnée le dimanche 23 août 2020 dans la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Venu en délégation officielle avec son collègue Justin Kalumba Mwanangongo, Ministre de la Classe moyenne, des Micro, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat, le Ministre de l’Industrie Julien Paluku Kahongya n’a pas pu échapper à la foule nombreuse qui l’attendait avec une soif de manque depuis l’aéroport international de Goma jusqu’à la salle de Cap Kivu Hôtel où il devait animer une matinée politique de son parti politique, le Bloc Uni pour la Renaissance et l’Émergence du Congo, BUREC en sigle.

Dans une salle qui vibrait et devant les camarades toute oreille, le coach JPK a prêché la bonne nouvelle en rappelant aux membres et aux sympathisants du BUREC en deux phrases l’ABC de la politique actuelle dont les résultats sont cueillis avec fierté, dignité et honneur quand il est exercé et qu’on l’exerce. D’où l’appel à le conserver une fois qu’on l’exerce : le BUREC ne doit pas laisser échapper les opportunités qui s’offrent à lui puisqu’il goutte déjà aux premiers fruits.

En clair, en réarmant le moral de ses camarades du BUREC, le coach JPK les a appelé à ne pas viser l’immédiateté mais à construire dans la constance dans une culture de tolérance et de patience avec une vision prospective, rempart pour la population et pour le Burec du futur désirable, durable et souhaitable.

Patience et constance, voilà les maître-mots pour qui connaît le parcours de ce fils de paysan de Kipese dont la foi en de bonnes actions et à son aura n’a jamais faibli. Tolérance, ne jamais se laisser distraire par les tribulations des prophètes de malheur.

Petit poisson deviendra grand pour vu que les camarades, ensemble, développent une stratégie de travail et de pêche (attirance) d’autres membres afin de gonfler le rang et d’assurer ses arrières. Car pour paraphraser la Bible, le maître a besoin des vignerons dans sa vigne. Voilà pourquoi le coach a cité l’UDPS en exemple.

Suivre le modèle JPK, lui qui a émergé et qui, dans cette émergence et dans l’altruisme, a produit un Gouverneur de Province, Carly Nzanzu Kasivita pour qui le coach demande de la tolérance et de la compréhension dans ses premiers pas rassurants dans la gestion de cette Province.

Le lendemain, revêtu de son costume de Ministre national de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a lancé avec son collègue des MPME le programme d’appui au développement des Petites et moyennes entreprises. L’on comprend aisément que la politique au Ministère de l’Industrie est de promouvoir l’entrepreneuriat et la classe moyenne en misant avant tout sur le genre et sur les jeunes, espoir du pays. Sur terrain , il devra aussi évaluer dans leurs efforts et failles les entreprises qui avaient bénéficié du financement du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) et lever l’option pour d’autres entreprises viables capables de booster le développement de la province dont les effets devraient se sentir dans la création des emplois et corollairement dans la lutte contre les groupes armés, par le travail que les emplois vont générer.

Dans leur gibecière, le Ministre national de l’Industrie et son collègue de MPME ont apporté le Projet d’Appui au Développement des Micro PME financé par la Banque mondiale et qui doit être exécuté dans 4 villes de la RDC, notamment: Lubumbashi, Kinshasa, Goma et Matadi.

Cette venue d’un digne fils du Kivu dans son fief naturel suscite beaucoup d’espoir et d’enthousiasme auprès des opérateurs économiques qui trouvent là une opportunité d’exposer leurs difficultés, suggestions et plaidoyers pour mieux exercer leurs activités. En homme pragmatique qui connaît le terrain et qui connaît ses partenaires, le Ministre Julien Paluku Kahongya n’a manqué un instant à accorder toute son attention et à proposer des solutions réalistes à leurs doléances.

Les observateurs avertis jugent les actions du ministre Julien Paluku Kahongya très prometteuses pour la RDC et s’accordent à dire que s’il réussit à appliquer le schéma directeur de l’industrialisation du pays tel que conçu et validé par le Gouvernement Ilunga sous les orientations du Président Félix Tshisekedi avec une politique stratégique qui subdivise le pays en 6 Zones Économiques Spéciales (ZES), l’on peut parler de la RDC comme pays émergent à l’horizon 2030. Il faut oser grand et viser haut, nous enseigne toujours JPK.

Correspondance particulière

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *