Bahati Lukwebo ou retour de Lazare

Bahati Lukwebo ou retour de Lazare

Deux temps forts ont marqué la rentrée parlementaire du 15 septembre 2020, à savoir la présence remarquée du sénateur à vie Joseph Kabila et le retour de Modeste Bahati Lukwebo. Deux événements qui cimentent la jeune démocratie congolaise. La présence de ces deux personnalités a volé la vedette au discours du président du sénat. En voyant Modeste Bahaati Lukwebo posé aux côtés du Raïs Joseph Kabila, l’idée m’est passée à l’esprit d’un Lazare ressuscité mais également de Zachée de la Bible. Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo remplit bien ces deux rôles quand on se rappelle comment il s’est effacé momentanément de la scène politique. Lors de l’élection du président du bureau du sénat, MBL a connu une descente aux enfers suite aux divergences avec son regroupement politique, le Front commun pour le Congo (FCC) qui avait aligné et soutenu Alexis Thambwe Mwamba. Pire encore, les «  déboires politiques »  de Modeste Bahati Lukwebo se sont amplifiés lorsqu’on a saucissonné l’AFDC, son parti politique, pour justifier sa mise à l’écart de la scène politique. Les mauvaises langues ont monté des officines pour l’accuser de ramer à contre courant de la vision de l’autorité morale du FCC.

Préférant la solitude du confinement en Europe pour laisser les spéculateurs en découdre dans le vide, Modeste Bahati Lukwebo a saisi les opportunités qu’offre la méditation pour rebondir à l’occasion de l’ouverture de la session budgétaire du Parlement. Il est apparu tout fraîche et souriant aux côtés du raïs Joseph Kabila, comme pour renvoyer ses détracteurs aux études. Ressuscité comme Lazare, Modeste Bahati Lukwebo a joué au Zachée pour être vu et renoué avec JKK qu’il n’a jamais quitté, par ailleurs. L’on se souvient de Zachée qui est monté sur un arbre pour voir Jésus et être vu par lui, compensant ainsi sa taille. Un autre signe d’un homme de haute facture politique qui ne trompe pas, c’est la joie des retrouvailles avec ses collègues qui se lisait à travers des photos comme le montre celle-ci. Le professeur Bahati Lukwebo est un homme tolérant qui comprend le marécage politique congolais avec ses crocodiles.

Pour qui connaît Modeste Bahati Lukwebo, il sait qu’il a un parcours d’un homme de foi ; foi en ce qu’il entreprend et d’un visionnaire. Lorsque nous le recevions au 28 de la rue Bukeye, au siège de la Rédaction du journal Umoja à Matonge, dans sa voiture BMW, le professeur Modeste Bahati Lukwebo nous émerveillait avec sa belle petite voix. En stratège politique, MBL a gravi tous les échelons enviables. Voilà pourquoi ses adversaires politiques trouvent en lui un stratège dangereux pour leurs intérêts. A lutta continua.

Nicaise Kibel’Bel Oka

Les Coulisses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *